le martyr de saint Thomas à Chennai

Chennai, porte de l'Inde du Sud

Saint Thomas à Chennai

Saint Thomas

La tradition selon laquelle l’apôtre saint Thomas aurait débarqué en Inde pour évangéliser les populations indiennes remonte aux Actes de Saint-Thomas, rédigés vers le IIe siècle de notre ère. Thomas serait arrivé au Kerala à la fin de l’an 52 où se trouvait une communauté juive. Thomas eut toutefois plus de réussite avec les populations locales convertissant en particulier des représentants des hautes castes. Il fonda ainsi sept églises dans le Kerala. En l’an 72, arrêté dans une grotte de montagne à Mylapore, à quelques pas de l’actuel Mont Saint-Thomas où il aurait été martyrisé, transpercé par une lance. La tradition indique qu’il fut inhumé près de la côte.
« Le corps de Messire saint Thomas l’apôtre est sépulturé en la province de Maabar, en une petite ville car il n’y a guère d’hommes, et les marchands n’y viennent point, car il n’y a pas de marchandises qu’ils puissent emporter, de plus c’est un lieu solitaire et fort éloigné des routes. » remarquait déjà Marco Polo à la fin du XIIIe siècle.
La mission de saint Thomas a donné naissance à une petite communauté chrétienne dont se réclament aujourd’hui les églises syriennes, catholiques et orthodoxe indienne. Les catholiques syriens de Chennai, comme les Chaldéens d’Irak, reconnaissent l’autorité du pape mais jusqu’en 1968 proposait une liturgie entièrement en araméen.

Carnet de voyages
Carnets de voyages  |  Voyages asiatiques  |  Contact
Tourisme & voyage